Quand changer ses pneus moto ?

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrEmail this to someone

Quand changer mes pneus de moto

source : http://moto.michelin.fr/ 

Le pneu est le seul point de contact entre votre moto et la route (si tentez que vous roulez sur route). À moto, la surface sur laquelle votre pneu repose n’est que de quelques centimètres, et surtout ne repose que sur 2 pneus. Votre vulnérabilité passe par cet élément de propulsion et de freinage. Vous devez en préserver la qualité et la performance. Dans cet article, nous allons vous donner des conseils afin de préserver vos pneus et ainsi conserver des conditions optimum de sécurité.

pneu usé

Lisez attentivement. Les performances de votre moto peuvent être affectées par le non respect de ces recommandations, et ainsi mettre en danger votre sécurité et celle des utilisateurs de la voie publique.
Vérifiez régulièrement vos pneus. Il est conseillé par les manufacturiers de pneus de les vérifier une fois par semaine. Observez :
• Les profondeurs des sculptures
• L’état de la carcasse des pneus : flancs, sculptures…
• Dommages résultant de coups, une usure anormale,…
Vérifiez régulièrement la pression de vos pneus. Michelin recommande une vérification 2 fois par mois.
En cas de doute, demandez l’avis d’un expert. Il vous dira si vos pneus sont encore en état d’utilisation ou bons à mettre à la poubelle.

SIX RAISONS DE CHANGER LES PNEUS DE VOTRE MOTO

Dans certains cas, un pneu est réparable. Toute réparation, qu’elle soit durable ou momentanée, doit être précédée d’un examen attentif du pneu, tant sur les faces externes qu’internes. Pour une réparation temporaire, nous vous invitons à vous munir d’un kit de réparation  comme le Kit dépannage & réparation pneus tubeless Gryyp Cargol Turn & Go

Kit de réparation, cliquez pour plus de choix

Pour une réparation durable, nous vous invitons à vous rapprocher d’un spécialiste. L’enveloppe interne du pneu pouvant avoir été endommagée, seul une personne munie d’un démonte pneu sera à même de vérifier la partie non visible de l’extérieur du pneu.

1. LE PNEU EST CREVE

 

Comme vous le savez, ou comme vous l’avez peut être malheureusement vécu, votre pneu, bien que très résistant aux dangers de la route, peu crever. Comme nous venons de l’expliquer, un pneu doit en cas de crevaison, être contrôlé par un mécanicien professionnel.
Que faire en cas de crevaison ?
Ne négligez pas cet événement. En cas de crevaison, votre sécurité est mise en danger. Votre sécurité et celle de votre passager(e) sont la priorité. Tâchez de stopper votre véhicule sur la bande d’arrêt d’urgence, ou une aire protégée, le plus à l’écart possible de la circulation.
Durant la manœuvre, si vous en possédez, allumez vos feux de détresse / Warning.
Coupez votre moteur
• Si vous en possédez un, enfilez votre gilet / dispositif rétro-réfléchissant. • Assurez vous que votre passager est en sécurité, suffisamment loin de votre véhicule, derrière un rail de sécurité. Un souffle provoqué par le passage d’un camion pourrait vous aspirer tous deux.
• Si vous possédez un triangle (vous devez soit avoir une remorque, soit un sac à dos très lourd, soit une goldwing ou une BMW), placez le à une distance de 100m en amont de votre moto.
« Votre sécurité passe avant tout ! »

 

« C’est jaune, c’est moche, ça ne va avec rien, mais ça peut vous sauver la vie » vous rappelle Karl L.

2. LA LIMITE D’USURE LEGALE EST ATTEINTE

 

Vous ne le saviez pas ? En plus de mettre votre sécurité en danger, vous enfreignez la loi en dépassant la limite d’usure légale de vos pneus. Vous allez nous demander alors « Comment vérifier régulièrement l’usure de mes pneus ? ».
Dans un premier temps, il s’agit de trouver les témoins d’usure.
Les témoins d’usure sont signalés sur les flancs des pneus par les manufacturiers. Ils peuvent être indiqués par un triangle, un logo, une flèche… Les témoins d’usure sont matérialisés par de petites bosses, situées dans les sillons principaux des pneus.
Quand la hauteur de la gomme atteint la hauteur des témoins d’usure, le pneu atteint la limite d’usure légale de 1mm. Il s’agit d’un stade critique. Au delà de cette usure, les pneus ne vous garantissent plus la même sécurité. L’adhérence, tant au freinage que sur sol mouillé, n’a plus la même performance. Vous risquez le dérapage et l’aquaplaning. Et pour ceux à qui seules les menaces liées à l’argent, sachez que vous risquez une contravention de 90€.
Nous tenons à vous rappeler que quelque soit l’état de vos pneus, vous devez adapter votre vitesse et votre style de conduite aux conditions extérieures : sol mouillé, verglacé, mais aussi brouillard…

Usure dangereuse du pneu

 

3. LES PNEUS PRESENTENT DES SIGNES DE VIEILLISSEMENT

 

La durée de vie d’un pneu varie selon plusieurs critères : conditions climatiques (chaleur, pluie, froid, humidité de l’air, présence de sel…), conditions de stockage (entassés avec de la paraffine, voiture en panne ne bougeant pas, voiture rangée dans un garage ou en extérieur…) et d’utilisation (sur route, sur chemins, routes en bon état routes en mauvais état), charge, vitesse, pression de gonflage, entretien, style de conduite, etc.
Chacun de ces critère peux modifier la durée de vie d’un pneu et vous en conviendrez, les paramètres croisés sont tellement nombreux qu’il est impossible de comparer avec ses amis.
Au fur et à mesure de votre expérience, vous apprendrez, selon tous ces critères, comment vos pneus vont se comporter et vous saurez quand les contrôler. Mais consacrez régulièrement quelques minutes à la vérification de l’état de vos pneus afin de repérer les déformations ou craquelures éventuelles sur la bande de roulement, sur les flancs des pneus, sur l’épaule du pneu… N’oubliez pas votre roue de secours qui doit être dans un parfait état également, car n’oubliez pas que vous n’en possédez qu’une seule !
Vous n’êtes pas sur de vos compétences ? faites contrôler ces critères par un professionnels.
Important.
Passé le cap de 5 ans d’utilisation, les pneus doivent être inspectés au moins une fois par ans par un professionnel. Après 10 ans, ne prenez pas de risque, changez vos pneus, même si ceux-ci semblent encore en bon état.

4. LE PNEU EST ENDOMMAGE

 

La vie d’un pneu n’est pas de tout repos. Il doit porter avec ses amis un tas de véhicules lourds, avec ses utilisateurs et faire face aux rugosités de la route. Tout petit obstacle est un danger pour lui, qu’il s’agisse d’un trottoir, d’un trou ou d’un objet quelconque, peu l’endommager, et donc mettre votre sécurité en danger.
Perforations, coupures, déformation. Ces détails doivent être examinés par un professionnel afin de déterminer si risque il y a de continuer avec un tel problème. Ne roulez jamais avec un pneu endommagé ou qui a subit une crevaison sans avoir consulté l’avis d’un professionnel. N’oubliez pas, comme nous l’avons répété plusieurs fois, que seul le démontage d’un pneumatique peut permettre d’évaluer si l’enveloppe interne du pneu n’a pas été endommagée.

Dans quelles situations mon pneu est-il irréparable ?

1. Vous avez subi une crevaison sur les flancs latéraux de votre pneu / vos pneus
2. Les tringles à force d’usure ou de crevaison sont apparentes ou déformées
3. La bande de roulement se décolle ou a subit une déformation

Structure d’un pneu, source permik.net

4. L’usure laisse apparaître la toile ou la carcasse sur la bande de roulement du pneu ou le flanc du pneu
5. Les pneus ont subit des détériorations dues à des hydrocarbures ou des substances corrosives
6. Après avoir roulé avec des pneus sous-gonflés, des marbrures ou éraflures apparaissent sur la fasse interne du pneu (seul un démontage du pneu peu mettre à jour ce problème).

5. PNEU ET USURE ANORMALE

Votre pneu est très usé à gauche : vous vivez en zone urbaine, les seuls virages que vous connaissez au quotidien sont les ronds points… Ne vous posez pas de question, équilibrez en prenant les ronds points en sens inverse ! – nous sommes obligés de préciser qu’il s’agit d’une boutade au cas ou des gens prendraient ce passage au sérieux ! Ne faites jamais cette bêtise, c’est strictement interdit par la loi et très dangereux).
Nous entendons par usure anormale le faut qu’une partie très localisée sur un pneu soit davantage usée que le reste de la structure.
Sur la bande de roulement, cela peut se manifester par une usure plus marquée en son centre en certains points, sur les épaules. C’est signe d’un problème mécanique pouvant provenir de la transmission, ou d’amortisseurs usés… Cela peut également venir d’un problème d’équilibrage du pneu / de la jante. Une pression inadaptée peut aussi produire ce type de phénomènes.

6. LES PNEUS NE SONT PAS ADAPTES A VOTRE VEHICULE

 

Votre constructeur préconise le choix d’un certain matériel correspondant à votre véhicule : la largeur de la jante ainsi que sa hauteur peuvent varier, veillez à respecter les recommandations du constructeur pour votre véhicule. Certaines personnes aiment composer avec des marques ou des modèles de pneus variant à l’avant et à l’arrière, selon les critères exposés dans les comparatifs. Ainsi certains favorisent un pneu avant plus performant sur la pluie avec un pneu arrière plus performant dans d’autres conditions… Sachez que pour utiliser des pneus dans des conditions optimales, il est recommandé d’utiliser des pneumatiques avant et arrière dont les sculptures sont identiques. La stabilité de votre moto ainsi que sa tenue de route peuvent être affectées si vous mélangées les conceptions, les bandes de roulement ou l’état d’usure.
Ne montez jamais sur la même moto un pneu radial et un non-radial – sauf prescription du constructeur.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrEmail this to someone

Durites Aviation c'est aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *